JOSEPH RIDGWELL

© Henri Alain

« Un lascar de l’Est End qui manipule les strophes comme d’autres manipulent les cutters » : c’est ainsi que l’écrivain anglais Tony O’Neill présente Joseph Ridgwell en quatrième de couverture de son Burrito Deluxe.
Né au début des années 1970 à Londres où il grandit dans l’Est des crapules et des criminels, Joe quitte l’école sans diplôme et enchaîne d’abord les petits jobs et les déconvenues. Après s’être fait poignardé lors d’une rixe de bar, il décide de partir et de parcourir la planète : Mexique, Guatemala, Belize, Cuba, Thaïlande, Indonésie, Australie, Cap Vert…
Souvent qualifié d’écrivain « Offbeat », il a publié quatre roman, dont le fameux Burrito Deluxe, ainsi que de nombreux recueils de nouvelles et de poèmes nourris de l’atmosphère des bistrots londoniens et de ses cavales à travers le globe.
En 2015, il rencontre son futur traducteur Tom Buron par l’intermédiaire de fanzines et anthologies au Royaume-Uni dans lesquels ils sont tous deux publiés.
Il vit aujourd’hui à Edimbourg.

A l’Angle Mort, il est l’auteur de 9 poèmes de l’exaltation perdue (collection 11h18), premier recueil paru en France.

Bibliographie partielle :
She Moves Through the Fair, Kilmog Press, 2020 (poésie)
Emperor’s Nose & Other Tales
, East London Press, 2020 (nouvelles)
Mexico, Pig Ear Press, 2015 (nouvelles)
Burrito Deluxe, Leamington Books, 2015 (roman)
Lost Elation, 2010 (poésie)
Load the Guns, Blackheath Books, 2009 (poésie)
Where are the rebels ?, Blackheath Books, 2008 (poésie)
The Buddha Bar, Blackheath Books, 2008 (novella)

Dans les revues francophones :
Revue Traversées #82 , 2016
Gustave Magazine #100, 2020
Revue Schnaps ! #5, 2021


Site personnel de l’auteur : https://josephridgwelljr.wordpress.com/